Vous etes ici :
AccueilRéseau picardLes milieux naturels de Picardie

Les milieux naturels de Picardie

Les 48 sites Natura 2000 de Picardie recouvrent des milieux, et donc des enjeux, très différents, dont voici la répartition des surfaces :

Répartition des milieux présents sur les sites picards par surface

 

Le milieu forestier

Bien qu’étant le plus stable de Picardie, le milieu forestier reste fragilisé par l'intensité et la gestion de son exploitation, par sa fréquentation, son isolement, et par la rareté des îlots de sénescence, soit autant de facteurs garants du bon fonctionnement de cet écosystème. En particulier, ces habitats forestiers sont aujourd'hui complètement fragmentés au sein de matrices paysagères dominées par une agriculture intensive, perturbant les relations et les échanges entre des espèces déjà menacées par la dégradation de leur habitat.

Les milieux à dominante humide

Contrairement aux milieux forestiers qui présentent des dynamiques d'évolution relativement lentes, les milieux à dominante humide sont beaucoup plus sensibles et moins résilients face aux différentes pressions anthropiques Les principales menaces sur ces écosystèmes proviennent de la qualité de l'eau,  de la gestion des déficits hydriques et de la fermeture des milieux due à l'abandon des pratiques pastorales traditionnelles. Avec des tourbières alcalines parmi les plus grandes d'Europe, la Picardie a donc une responsabilité particulièrement importante vis à vis des espèces et habitats qui les composent.

Les habitats marins et littoraux

Concernant les habitats marins et littoraux, l'enjeu fort est de lier la préservation du patrimoine naturel, le développement touristique, et l'évolution du trait de côte. Pour les marais arrière-littoraux, les priorités s'orientent  vers des actions de gestion visant à faire reculer la banalisation du milieu  due à la déprise agricole.

Les milieux ouverts

Les milieux ouverts sont quant à eux principalement menacés par l'abandon des activités agro-pastorales qui entraînent, le boisement de ces milieux (et donc leur disparition) suivant une dynamique naturelle de succession végétale. De plus, les pelouses calcaires picardes trop morcelées et distantes voient s'éteindre les espèces qui n'ont pas la capacité de coloniser de nouveaux habitats mieux préservés mais trop éloignés. Dans une autre mesure, les paysages bocagers (Thiérache, pays de Bray, Vimeu) restent  des paysages avec une forte identité et diversité patrimoniale, qu'il convient de conserver.

Les autres habitats : cavités et rochers ...

Enfin, les autres types d'habitats concernés par la protection Natura 2000 en Picardie sont exclusivement des sites hébergeant des populations de chauve-souris. La Picardie accueille 21 des 34 espèces présentes en France, et a donc un rôle important à jouer pour leur conservation (elle s'est d'ailleurs récemment engagée dans la déclinaison au niveau régional d'un plan d'action chiroptères). Toutes les espèces de Picardie sont de plus protégées au niveau national soulignant la nécessité de maintenir et préserver leurs habitats.

Recherche d'un site par commune

Masquer la liste
logo Bas